Day 38, West Branch Penobscot River to Chamberlain Lake, 21.9 miles

WEST BRANCH PENOBSCOT RIVER, CHESUNCOOK LAKE, UMBAZOOKSUS STREAM and CHAMBERLAIN LAKE

Pancakes Pine Stream

Super recette de pancakes : Mélanger 1 cup de mix à pancake et 1 cup de myrtilles – Good pancakes recipe: Mix 1 cup pancake mix and 1 cup blueberries

Une belle journée qui commence par des pancakes généreusement garnis de myrtilles !

On entre dans Chesuncook Lake en début de matinée sous un grand ciel bleu et sans un souffle d’air. Le lac est un miroir. On décide d’aller jeter un œil à Chesuncook Village, car un tel agglomérat d’habitations dans le coin est suffisamment rare pour mériter le détour, il y a là moins de 12 habitants à l’année, mais il fut un temps où le village était bien plus habité (247 habitants en 1920 !) grâce à l’industrie forestière. Les « villes » les plus proches sont à plus de 60 miles (=100 km) et presque 3h de conduite sur des « non-routes », il vaut clairement mieux arriver là en bateau ou hydravion.

On se rend au Chesuncook Lake House, on veut découvrir ce lieu et voir si l’on pourrait leur acheter quelque nourriture fraîche… On rencontre Patrice qui nous accueille chaleureusement, elle et son mari sont marcheurs, ils ont parcourus des chemins mythiques comme l’Appalachian Trail et Te Araroa (Nouvelle-Zélande) !
(Jetez un oeil à leur
website pour découvrir d’autres aventure.)
Elle sait la joie que peut procurer quelques légumes frais dans ce genre de situation, et nous offre de quoi nous faire une poêlée de légumes.

Près du débarcadère du village, on rencontre un homme dans son pick-up, il nous donne des tomates, nous voilà grassement fournis en produits frais !

A perfect day beginning with generously blueberries topped pancakes !

We enter in Chesuncook Lake in the early morning under a nice blue sky and absolutely no wind. The lake looks like a mirror. We decide to take a look at Chesuncook Village, because such a cluster of houses in the area is rare enough to merit a visit, there is less than 12 peoples living here year-round, but there was a time when the village had very more inhabitants (247 peoples in 1920!) thanks to forest industry. The closest « towns » are over 60 miles from here and almost 3h driving on unpaved roads, it seems really better getting there by boat or seaplane.

We go to the Chesuncook Lake House, we want to discover this place and see if we can buy there some fresh food… We meet there Patrice, she welcomes us warmly, she and her husband are great hikers, they already through hiked mythical trails like the Appalachian Trail and Te Araroa (in New-Zealand)!
(Check out their website for more adventures.)
She knows that some fresh vegetables can be wonderfully enjoyed in such situations, and she gives us some zucchinis, onions and potatoes.

Near the village pier, we meet a man in his truck, he gives us some ripe tomatoes, now we are richly supplied with fresh products!

DCIM100GOPROG0211820.

Avec Patrice, devant Chesuncook Lake House. Dans le sac, des légumes frais qu’elle nous a offert ! – With Patrice, in front of Chesuncook Lake House. In the bag, some fresh vegetables that she offered us!

Grenouille

Jamais vu de grenouille aussi grosse ! – We had never seen such a big Froggy

Chesuncook deck

Arrivée à Chesuncook Village – Arrival to Chesuncook village

Ecrevisse

Écrevisse (miam encore de la nourriture fraîche) – Crayfish (yum some more fresh food)

Pour passer de Chesuncook Lake à Chamberlain Lake, le parcours « classique » emprunte le Mud Pond Carry, un portage historique réputé pour sa difficulté. Il s’agit en fait de marcher sur presque 3 km dans un étroit ruisseau de boue (jusqu’aux mollets voire plus), grouillant d’insectes et avec quelques arbres tombés en travers de temps à autre… Impossible donc de rouler, il faut tout décharger, porter, et faire des aller-retour.
Malo ne pouvant pas marcher dans une telle épaisseur de boue, ni nous attendre seul à un bout du portage, cela signifie pour nous qu’une personne prend en charge le transport des affaires pendant que l’autre reste avec Malo (après l’avoir porté).

On choisit alors d’éviter cet effrayant Mud Pond Carry et de passer par Longley Stream Road, ce qui nous fait un long portage de plus de 8 miles (12,8 km) mais roulable car il s’agit d’une route en terre, on n’aura pas à faire d’aller-retour.
On hésite à remettre à l’eau dans Dottle Brook, un ruisseau croisé après 2 gros miles, et qui rejoint Mud Pond. Il n’a pas l’air tellement moins navigable que certaines portions de la Clyde River par exemple, mais dans le doute, on préfère s’abstenir et on reste sur la route.

Durant ce portage, quasiment tous les trucks croisés s’arrêtent pour s’enquérir de notre situation !

Arrivés au bout de ce long portage, à Chamberlain Bridge, ne trouvant personne à la cabane du Ranger, on laisse nos trois noms et prénoms écrits sur le formulaire d’entrée, et on se met à l’eau en quête d’un lieu pour dormir ce soir.
Il est tard, mais le lac est très calme alors on décide d’en profiter pour avancer.
On pagaye une petite heure avant de s’arrêter et dresser le camp pour la nuit à Rocky Cove, sur la rive Ouest.

To go from Chesuncook Lake to Chamberlain Lake, the classic « route » uses the Mud Pond Carry, an historic portage famous for its difficulty. It is actually walking on almost 2 miles in a narrow muddy stream (up to your calves or more sometimes), seriously buggy and with some fallen trees… Wheeling is impossible, you must unload your boat, carrying and walking several trips.
Malo can neither walk in such deep mud, nor wait for us alone at one end of the portage, this means that one of us needs to carry the gear while the other takes care of Malo (and carries him).

So we choose to avoid this scary portage and we follow Longley Stream Rd, this is a more than 8 miles long portage but it is wheelable because it is a dirt road, so we won’t have  to do several trips.
We hesitate to put in Dottle Brook, a stream crossed after 2 miles joining Mud Pond. It does not seem really less practicable than some parts of the Clyde River for example, but in doubt, we prefer to abstain us and stay on the road.

During this portage, almost all the trucks stoped to inquire about our situation!

When we arrive at the end of the portage, at Chamberlain Bridge, we can not find anybody at the Ranger Station, so we let our three names on the registration form and we put in, aiming for a place to camp tonight.
It is late, but the lake is very quiet so we decide to take this opportunity to move forward.
We paddle a bit less than one hour before  to stop and set the camp for the night in Rocky Cove, on West shore.

Chamberlain lake

Chamberlain Lake

Rocky cove dinner

Grâce à Patrice, notre menu lentilles / riz se voit joliment surclassé par des patates, courgettes et oignon – Thanks to Patrice, our menu lentils / rice is nicely upgraded with potatoes, zucchinis and onions

Lunch : Fromage « Vache qui rit », beef jerky, pain et tomates fraîches
Dîner : Riz, lentilles, patates, courgettes, oignons et salade

Lunch: Cheese « The laughing cow », beef jerky, bread and fresh tomatoes
Dinner: Rice, lentils, potatoes, zucchinis, onions and salad

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s